Ces aliments qui nous font culpabiliser

Vous connaissez certainement le fameux hastag « Food porn ». Ces plats extrêmement photogéniques mais que, pourtant, vous ne devriez absolument pas manger (ou en tout cas pas trop régulièrement). On peut ranger dans cette catégorie une pizza au fromage, un bon cheeseburger (avec le jaune d’oeuf coulant au premier coup de fourchette). Ou encore une crème glacée recouverte de vos toppings préférés.

Mais si ces aliments sont très beaux en photo, ils sont loin d’être bons pour votre santé. Bourrés de gras et de sucre, ils vous font non seulement prendre du poids, mais aussi prendre des risques pour votre organisme. Et désormais, vous ne pouvez plus vous empêcher de ressentir de la culpabilité à chacune de vos bouchées.

C’est en tout cas ce que révèle une récente étude menée sur plus de 1 000 français représentatifs de notre pays. En effet, nous nous sentirions de plus en plus coupables en mangeant de la malbouffe. Mais quels sont les aliments les plus honteux de notre placard ? C’est ce que vous allez découvrir tout de suite.

38 % des français ont honte de manger cet aliment….

L’aliment que les français ont le plus honte de manger est la pâte à tartiner. Si une belle tartine de nutella vous fera certainement gagner des followers sur Instagram, elle vous fera surtout prendre des kilos en trop. Et vous procurera beaucoup de culpabilité. Ainsi, 38 % des français se sentent coupables d’avoir plongé leur cuillère dans un pot de nutella. Et 22 % ont même caché ce dernier pour que personne ne se rende compte de leur méfait.

Pourquoi on a honte en mangeant du nutella ?

La pâte à tartiner n’est évidemment pas le seul aliment honteux pour lequel nous avons pourtant tendance à craquer. On retrouve aussi dans cette liste les chips et les sucreries, mais aussi les hamburgers, pizza, kebabs ou frites. Bref, des aliments très transformés, riches en gras et en sucre, et qui n’apportent aucun nutriments essentiels à notre organisme.

Les femmes sont plus touchées que les hommes.

Ce que révèle aussi cette étude, c’est que les femmes sont plus sujettes à la culpabilité que les hommes. Par exemple, elles sont 42 % à regretter leur toast au nutella, contre seulement 32 % d’hommes. Ce qui s’explique très facilement par un diktat de la minceur plus prégnant chez la gente féminine.

Plus surprenant, ces écarts sont plus honteux à mesure que l’on grimpe dans l’échelle sociale. Par exemple, seulement 49 % d’ouvrières regrettent d’avoir mangé un burger, contre 66 % cadres supérieurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *